• Bonjour bonjour,

    Je viens vous annoncer la sortie du 8 ème chapitre de ma fiction Obsession, pour le lire clique ici et pour lire le résumer de toute la fiction clique là

    Bonne continuation et peut-etre bonne lecture :)

    Prim


    votre commentaire
  • Chapitre un : Les dragons disparus

    Dix ans auparavant...

    Haya et Katniss : Noooooooooon !!!!! *pleurent*

     - Haya et Katniss sont des dragons slayers jumeaux 3ème génération, Haya de glace et Katniss de feu car les dragons jumeaux doivent être opposés. - 

    Elles pleuraient la disparition de leurs dragons, de leurs pères, de leur seule famille...

    Katniss : Haya ! Hayaaa !!!! Viens voir vite !!

    Haya : qu'est-ce qui se passe ? Ils sont revenus ??? *cours*

    Katniss : Non... mais regarde ça, un mot dans la langue ancestrale des dragons !!

    Haya : ... Mais tu sais lire leur écriture ?

    Katniss : Non, mais j'ai entendu parler en ville d'une mage du nom de polyussica qui pourrait nous aider.

    Haya : Bon. Tu sais où elle habite ?

    Katniss : Non, il faudra demander.

    Haya : on part cet après-midi ! prépare tes bagages !

    Katniss : Yosh ! retrouvons nos pères !! 

    -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

    Chez polyussica :

    Toc Toc !

    ??? : Qui est-ce ?

    Haya et Katniss : Nous voudrions parler a dame polyussica-san !

    ??? : C'est moi-même ! Que voulez-Vous ?

    Haya : Nous voudrions que vous déchifriez une lettre dans la langue ancestrale des dragons..

    Polyussica : ? Dans la langue des dragons ? Qui êtes-vous ?? Entrez, entrez !

    Katniss : Merci. Je suis une dragon slayer de feu, fille de Ignir ! ( j'avais inventé un nom mais il existe déjà --''' *baka* )

    Haya : Moi, une dragon slayer de glace, fille de Ultearamithia !

    Polyussica : ! ... *chuchote* ... Vous êtes les dragons slayers de la prophétie... *chuchote plus maintenant* Vous.. Vous êtes jumelles ?

    Haya : Oui...

    a suivre... 

    P. S. : le chapitre deux sera plus long !

     


    2 commentaires
  • CAMBROUSSE ACADÉMIE 2

        Je mis mon casque MP3 sur les oreilles et allumai mon ordi. Une fois allumé, j’ouvris ma page Facebook : dix notifications. Sans les lire, je devinai que j’aurai encore des demandes d’amis de gens que je ne connaîtrai même pas, des discussions sur mes articles et pour finir, des mecs qui me demanderaient de regarder leurs dernières photos où ils se la joueraient beaux gosses … Tellement prévisible ! Mais mon ordinateur avait décidé de me contredire. J’ouvris tous mes messages. Un en particulier, avait retenu mon attention.C’était de Luce, ma meilleure amie que je connaissais depuis toujours. Il disait : « Hey Alice ! J Demain c’est les soldes !!! Ça te dit de sécher les cours et qu’on se rejoigne dans le parc en face du lycée pour aller en ville ? Il y aura aussi Jérémy, Axel, Léo et Lina. Ça va être trop génial ! En plus il va faire beau ! Dis OUI ! <3<3<3 ».

        Je souris en lisant son message. Elle me suppliait de dire oui alors qu’elle savait pertinemment que je ne refuserai jamais une telle offre ! Je lui répondis : « Oki pas de problème ! J J’ai hâte d’y être ! <3<3<3 ».

        Cela m’arrangeait bien de sécher demain car on louperait  EPS et le contrôle d’économie, deux matières chiantes à souhait. En plus je n’avais pas du tout révisé pour le devoir et je ne voulais pas ramener une note catastrophique, une fois de plus.

        Je sortis de ma tirelire cinquante euros, de quoi m’acheter un menu de chez Mc Donald pour le midi et les vêtements que j’aurais trouvés. Soudain, on toqua à ma porte. Surprise, j’eus tout juste le temps de planquer mon argent dans mon sac Longchamp avant que ma mère me prenne la main dans le sac. (C’était le cas de le dire !) Ma mère passa sa tête dans l’entrebâillement de la porte. Elle était grande et comme si sa hauteur ne lui suffisait pas, elle portait en permanence des talons. Plutôt fine, ma mère était toujours bien habillée, quelque soit les circonstances. Elle changeait régulièrement de coupe de cheveux et en ce moment elle les avait très longs (ils lui arrivaient au milieu du dos), ondulés et noirs. (Je vous rassure sa couleur ne changeait pas). Elle était très belle, gracieuse, élégante … Elle travaillait comme secrétaire dans une grosse entreprise et revenait souvent stressée à cause de sa journée de travail.

        Elle fronça les sourcils en voyant ma chambre rangée … Enfin que pour moi apparemment.

        « Alice ! Il faut vraiment que tu ranges ta chambre, là, ça devient urgent ! On dirait l’océan des immondices ! ordonna ma mère.

        - Oui, oui … répondis-je comme tous les ados qui tentent de convaincre leurs parents pour qu’ils les laissent tranquilles.

        - Oui, oui … Oui, oui … Tu dis toujours ça mais tu ne le fais jamais ! s’emporta ma mère, le dîner est prêt dans une heure et tu as intérêt à t’être douchée d’ici là !

        - Oui, oui … » ne pus-je m’empêcher de répondre, ce qui eut le don de l’énerver encore plus.

    Après une bonne douche bien chaude et des spaghettis carbonara délicieuses (ma mère cuisinait divinement bien), j’étais de retour dans mon sanctuaire sacré. Je m’installai dans mon lit avec mon ordi pour regarder « Noisy Echo », ma série favorite et m’endormis avant même de finir l’épisode.

        « Flash spécial : une voiture a été … ». Comme tous les matins, je ne laissai pas mon réveil finir son discours. Je me levai, m’habillai, me coiffai, un petit coup de crayon par ici, une petit coup de mascara par là, un peu de fond de teint et pour finir, je prenai mon petit déjeuner. Je fis mon sac et me regardai dans le miroir.

    J’étais assez petite de taille et fine. Mes cheveux étaient de couleur noisette (châtains clairs), assez longs (mais beaucoup moins que ceux de ma mère), d’abord lisses, ils ondulaient vers les pointes. J’avais une mèche que j’adorais rejeter en arrière quand je réfléchissais (mais qui revenait sans cesse).

         Mon visage ? J’avais les yeux marron foncés avec de grands cils, des petites taches de rousseur parsemaient mon nez et un peu mes joues. En 6ème, j’avais eu un appareil dentaire et, ayant bien suivi les ordres de mon orthodontiste, je possédais à présent de belles dents. On me rangeait dans les plus belles filles de ma classe ou même du lycée mais je ne me trouvais pas si magnifique que ça.


    8 commentaires
  • Obsession

    Résumé:  "Cette fiction raconte l'histoire d'une lycéenne nommée Marie, 16 ans. Elle va rencontrer un garçon d'une manière surprenante. Et va vivre des hauts ainsi que des bas, confrontée à la scarification et à la douleur mais aussi à un amour dévastateur et intense qui la pousseront à faire des choses dangereuses. Plongée au coeur d'une histoire presque policière et romantique les problèmes s'enchainent, va-t-elle s'en sortir? Des découvertes inattendues et mystérieuses. Elle va faire face à des problèmes d'une adolescente perturbée. Une fiction pleine de mystère, d'amour et très intense."

     Certaines scènes décrite sont violentes ou sanglantes et peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes, mais je préviens avant. Au début de chaque chapitre, je vous mets un lien vers les musiques qui m'ont inspiré. Je sais que certains chapitres peuvent paraitre très long et que cela peut etre décourageant, mais ne vous inquiétez pas ils se lisent facilement et vite. Je dirais entre 5 et 15 minutes selon les chapitres. J'ai essayé de faire en sorte qu'à chaque chapitre il se passe quelque chose, qu'il y ait un peu d'action. Cette fiction porte au final un message positif meme si ce n'est pas visible dans tous les chapitres.

    Pour lire les chapitres clique ICI 

    Ici vous serez informé chaque fois que je publie un nouveau chapitre

    Prim


    3 commentaires
  • Dans les mois qui suivirent l'affaire Stewart, Roxane est moi avons étaient interpellée par le commissaire Orthoque. Un enfant avait était retrouvé mort, derrière la maison des Merrin. Lorsque nous sommes arrivée sur place, plusieurs familles étaient présentes, la famille Merrin propriétaire des lieux, la famille Martel, ami de longue date des Merrin, et la famille Bloom. Les Merrin avait invité les deux autres pour l'anniversaire du jeune Thomas. Scotland yard nous a directement emmené l'endroit ou le corps de Thomas avait était trouvé, le pauvre enfant n'avait que 10 ans en ce jour, son corps était étendu non loin du mur de la maison, presque en dessous de la fenêtre grande ouverte du troisième étage. Pour la police, il s'agissait d'un suicide, mais qui voudrait se tuer le jour de son anniversaire ?

    La suite ici: http://from-hell.eklablog.com/affaire-numero-2-le-masque-de-l-amour-a108616820


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique